Menu de navigation principale Menu de navigation de la rubrique Contenus de cette page Mairie, coordonnées et horaires
 
 
 

Service des Parcs et Jardins

Direction des Espaces Verts et de l'Environnement de la Ville de Paris
103 avenue de France, 75013 Paris. Tél. : 39 75 (Paris Info Mairie).
Parcs et jardins sur paris.fr
Service de l'exploitation des jardins
Division du 16e arrondissement :
1 avenue Gordon Bennett, 75016 Paris.
Division du Bois de Boulogne :
Avenue de l'Hippodrome, 75016 Paris.

 

Liste des parcs et jardins

Notre arrondissement est l'un des plus " verts " de Paris : il comporte 1367 arbres au km² et ses espaces verts (hors Bois de Boulogne et talus périphérique) s'étendent sur 50 ha.

Jardins du Ranelagh
Superficie : 60 500 m²
Avenue du Ranelagh, avenue Ingres, avenue Prudhon, avenue Raphaël
Métro : La Muette
Marronniers plus que centenaires, frênes, hêtres et deux arbres remarquables : un noisetier de Byzance ou Virgilier, de 18 mètres de hauteur, planté en 1909, et un cladastris tinctoria, d'une hauteur de 10 mètres, datant de 1924.
Lord Ranelagh, irlandais amateur de musique, fit édifier une rotonde pour des concerts dans sa propriété de Londres, en 1750. Un établissement analogue, autorisé en 1774 à l'emplacement du jardin actuel, disparut en 1858 lors de l'aménagement du Bois de Boulogne. En 1860, le Préfet Haussmann (1809-1891) chargea Jean-Charles Alphand (1817-1891) de redéfinir le tracé du jardin. Il est ombragé par des arbres majestueux: un noisetier de Byzance haut de 20 m, des marronniers d'Inde, dont l'un âgé de deux cents ans, un curieux platane « au pied d'éléphant », et un remarquable ptérocarya du Caucase haut de 30 m  Ce jardin, équipé d'un kiosque à musique et d'un théâtre de guignol, est orné de nombreuses statues : Caïn (1871) par Joseph-Michel Caillé, « Méditation » (1882) par Tony-Noël, « Pêcheur ramenant la tête d'Orphée dans ses filets » (1882) par Louis-Eugène Longepied, le monument (1984) hommage à Jean de La Fontaine par Charles Corréia, et un haut-relief « La vision du poète » (1902) par Georges Barreau.

Jardins de l'avenue Foch
Superficie : 66 200 m²
Avenue Foch
Métro : Porte Dauphine ou Charles-de-Gaulle-Etoile
Parmi les arbres remarquables de cette promenade, on trouve plusieurs spécimens centenaires dont trois platanes, un marronnier d'Inde, un sophora du Japon, un orme de Sibérie et un tulipier de Virginie.
Créés sous l'impulsion de Napoléon III par l'ingénieur Jean-Charles Alphand (1817-1891), ces jardins bordent la prestigieuse voie aménagée en 1854 afin de relier le bois de Boulogne à la capitale. Ancienne avenue de l'Impératrice, puis du Général Ulrich, et enfin du Bois de Boulogne, cette voie, longue de 1,3 km et large de 140 m, fut rebaptisée avenue Foch en 1929, en hommage au Maréchal Foch (1851-1929). Elle devint vite un lieu de promenade des « élégantes ». Bordés d'hôtels particuliers, les jardins sont ornés de près de 800 arbres, parmi lesquels se trouvent le plus gros marronnier d'Inde (5,10 m de circonférence) et le plus vieux faux orme de Sibérie (planté en 1852) de la capitale. Un monument (1899), œuvre du sculpteur Jules Dalou et de l'architecte Jean-Camille Formigé, honore la mémoire de Jean-Charles Alphand.

Jardin de la place du Maréchal de Lattre de Tassigny
Superficie : 7 850 m²
Place du Maréchal de Lattre de Tassigny
Métro : Porte Dauphine

Square Lamartine
Superficie : 1 613 m²
Avenue Victor Hugo, avenue Henri Martin
Métro : Rue de la Pompe
Créé en 1862, ce square rend hommage au poète romantique Alphonse de Lamartine (1790-1869) qui habita quelques temps dans un chalet, avenue Henri Martin. A l'entrée, sa statue en pierre réalisée par Paul Niclause en 1951, remplace celle, en bronze, fondue durant la seconde guerre mondiale. Plus loin, un monument dédié au compositeur français Benjamin Godard (1849-1895), réalisé par Jean-Baptiste Champeil en 1901, se dresse sans le couple en bronze ornant son socle à l'origine, fondu également en 1941.
Enfin, à la sortie du jardin, la fontaine d'un puits artésien creusé en 1861, continue de délivrer généreusement une eau riche en fer et fluor, faisant le bonheur des visiteurs qui peuvent la déguster assis à l'ombre des tilleuls, en admirant les plates bandes fleuries, tandis que les enfants profiteront de l'aire de jeux.

Jardins du Trocadéro
Superficie : 93 982 m²
Place du Trocadéro et du 11 Novembre, avenue de New York
Métro : Trocadéro
Essences riches et variées : noyer du Caucase, noisetier de Byzance, tous deux centenaires, ainsi qu'un tulipier de Virginie et un arbre aux pochettes.
Détruit après la Révolution, le couvent de la Visitation occupait depuis 1651 l'esplanade située sur la colline de Chaillot. Pour commémorer la prise du fort de Cadix par le duc d'Angoulême, en 1823, Louis XVIII eut le projet de construire un monument baptisé « Villa Trocadéro », dont seul le  nom est resté. Les jardins du trocadéro ont été créés au cours de l'exposition universelle de 1878. Les travaux ont été orchestrés par l'ingénieur Jean-Charles Alphand. Le Palais de Chaillot, le Palais de Tokyo et le Musée d'Art Moderne, quant à eux, furent construits au cours de l'exposition universelle de 1937. La fontaine de Varsovie (1937) est composée de bassins en cascade dominant un grand bassin. Les 20 canons à eaux   propulsent environ 8 000m3 d'eau par heure. Les jardins sont ponctués de sculptures, dont certaines datent des années 1930, comme l'Homme de Pierre Traverse et la Femme de Daniel-Joseph Bacqué, mais aussi Pallas Athéné de Carlo Sarrabezolles, Eve d'Edward Wittig, et deux monuments, l'un Aux Combattants Polonais (1977) d'André Greck, l'a utre A l'Amiral de Grasse (1931) de Paul Landowski. Des arbres remarquables comme un paulownia planté en 1895, un noisetier de Bysance haut de 20 m, un platane de plus de 25 m et un exemplaire rare de pin Napoléon, ornent ce jardin.

Square Yorktown
Superficie : 894 m²
Place José-Marti
Métro : Trocadéro
Belle pelouse en talus plantée d'arbres.

Déco place du Trocadéro et du 11 Novembre
Superficie : 2 648 m²
Place du Trocadéro et du 11 Novembre
Métro : Trocadéro

Square Thomas Jefferson
Superficie : 2 968 m²
Place des Etats-Unis
Métro : Boissière
Des marronniers, auxquels s'ajoutent des tilleuls, érables, taxus et prunus.
Symbole de l'amitié franco-américaine, l'ancien square des Etats-Unis a été rebaptisé en l'honneur du Président américain Thomas Jefferson (1743 -1826). Il occupe la place des anciens réservoirs de Chaillot, qui alimentaient les fontaines de la rive droite et une partie de celles de la rive gauche.
Ombragé par des marronniers, il est orné de quatre sculptures : Aux volontaires américains(1923), œuvre de Jean Boucher, les statues de La Fayette et Washington d'Auguste Bartholdi, le buste du chercheur Horace Wells (1910) de René Bertrand-Boutée, le buste de l'ancien ambassadeur américain Myron T. Terrick (1937) de Léon Drivier.

Square du Musée Galliera
Superficie : 5 804 m²
Avenue du Président Wilson, avenue Pierre 1er de Serbie, rue Brignole
Métro : Iéna
Espèces végétales variées : tilleuls, sophoras, marronniers, érables, ainsi que deux conifères : un cyprès de Lawson, un séquoia et de remarquables décorations florales.
Le Palais Galliera (1888), d'inspiration Renaissance italienne, abrite le Musée de la Mode de la Ville de Paris. Il fut construit par l'architecte Léon Ginain (1825-1898) pour accueillir les collections de Maria Brignole-Sale, duchesse de Galliera (1811-1888). Finalement, elle léguera ses biens à la Ville de Gênes, mais fera don du palais à la Ville de Paris. Situé sur une ancienne carrière de calcaire à ciel ouvert, le sol de cette parcelle a été consolidé. Le jardin a fait l'objet d'une rénovation profonde en 2003 et de replantations en 2005. La fontaine de l'A vril (1916), dotée d'une statue en bronze de Pierre Roche, les sculptures Dieu Pan et un tigre (1897) de Just Bécquet et Enfance de Bacchus (1857) de Jean Perraud, agrémentent ce jardin. Labellisé pour sa gestion écologique, cet écrin de verdure est planté de tilleuls, sophoras, marronniers et sa plate-bande centrale a été plusieurs fois primée lors du concours des décorations florales estivale.

Square des écrivains combattants morts pour la France
Superficie : 2 282 m²
Boulevard Suchet, avenue du Maréchal-Maunoury
Métro : Ranelagh
Planté d'un cèdre, de rosiers et de trois massifs de plantes de terre de bruyère.
Situé non loin du musée Marmottan Monet, ce square rend hommage au courage des écrivains, morts pour la France, pendant la Première Guerre mondiale. Parmi eux figurent le poète Guillaume Apollinaire (1880-1918), Alain Fournier (1886-1914), l'auteur du Grand Meaulnes… Des massifs de plantes saisonnières et de terre de bruyère, un cèdre et des frênes à fleurs participent à la composition du paysage.

Jardins de la Porte de Saint-Cloud et square Coquoin
Superficie : 34 105 m²
Porte de Saint-Cloud, avenue Ferdinand-Buisson
Métro : Porte de Saint-Cloud
Composé de trois jardins reliés les uns aux autres par tunnel, passerelle ou passage piéton, cet espace vert a une conception inhabituelle qui a suivi les caprices des grands axes de circulation l'entourant. Les enfants trouvent ici de quoi les satisfaire : tables de ping-pong, aire de jeux… Ces jardins, plantés de beaux ptérocaryas, marronniers, et arbres aux quarante écus, sont aussi agrémentés de massifs fleuris au fil des saisons et de plantes vivaces. Ils sont accessibles aux personnes handicapées, malgré la complexité du parcours.

Square place de la Porte de Saint-Cloud
Superficie : 3 420 m²
Terre-plein central de la Porte de Saint-Cloud
Métro : Porte de Saint-Cloud

Square Claude Debussy
Superficie : 3 650 m²
Avenue Chantemesse, boulevard Lannes
Métro : Rue de la Pompe ou Porte Dauphine
Créé en 1931, ce square rend hommage à Claude Debussy (1862-1918). La fontaine sculptée par les frères jumeaux Jan et Joël Martel en 1932 en est le meilleur exemple. Situé à l'extrémité d'un miroir d'eau, ce portique orné de deux statues évoque sur un haut relief des œuvres célèbres du compositeur français.
De chaque côté, s'épanouissent plus de 300 rosiers rose pâle de la variété « Paris 2000 ». On y rencontre aussi un très beau cèdre pleureur et des cerisiers à fleurs. Des marronniers viennent ombrager l'aire de jeux et son bac à sable très fréquentés par les enfants des écoles voisines.

Square Robert Schuman
Superficie : 3 559 m²
Avenue de Pologne, boulevard Lannes
Métro : Porte Dauphine
Ce square, créé en 1932, est un hommage à l'homme d'état français Robert Schuman (1886-1963), l'un des précurseurs de l'Europe. Sa statue en bronze réalisée par Jean-François Hamelin (1985), protégée par un rideau de tilleuls, est bordée d'un massif de plantes vivaces et de bulbes, et semble veiller sur l'aire de jeux dédiée aux enfants de 6 mois à 8 ans.
Les plates-bandes qui bordent l'allée centrale donnent à ce square des couleurs chatoyantes. De très beaux spécimens de nerprun alaterne, Photinia serrulata et mûrier blanc pleureur, y côtoient tulipiers, cerisiers à fleurs, filaires en cépée et un chicot du Canada !

Square Anna de Noailles
Superficie : 3 650 m²
Boulevard de l'Amiral Bruix, avenue de la Division Leclerc
Métro : Porte Maillot ou Porte Dauphine
Ce square, créé en 1932, est un hommage à la Princesse d'o rigine gréco-roumaine, Anna-Elisabeth de Brancovan (1876-1933), comtesse Mathieu de Noailles. Elle naquit à Paris, y vécut jusqu'à sa mort, et est enterrée au cimetière du Père Lachaise. Poétesse et romancière, elle fut à l'origine du prix « Vie heureuse » devenant plus tard le prix Fémina. Première femme commandeur de la Légion d'Honneur, en 1934 l'Académie française donna son nom à un prix. Des vestiges d'une fontaine réalisée par Marcel Courbier en 1935 sont encore visibles. Vous pourrez déambuler à l'ombre des érables et des cèdres de l'Atlantique, croiser un cerisier et des pommiers à fleurs, et continuer ce chemin verdoyant enjambant le périphérique, pour accéder directement dans le Bois de Boulogne.

Square Henry-Bataille
Superficie : 2 343 m²
Boulevard Suchet, avenue du Maréchal Franchet d'Espérey
Métro : Jasmin
Ce square, créé en 1933, est un hommage à Henri Bataille (1872-1922). Dramaturge et poète français, également auteur de lithographies représentant le portrait de célébrités littéraires, il fut élève aux Beaux-Arts, vécut au 14 de l'avenue Foch, et mourut dans un Hôtel, au 46 de cette même avenue.
Un Ginkgo biloba arborant ses splendides écus d'or à l'automne, et des Acer platanoïdes 'Globosum' reconnaissables par leur port naturel en boule, cernent agréablement le jardin. Une aire de jeux permettra aux enfants de s'amuser, pendant que les adultes pourront se reposer sur les bancs encerclant la pelouse centrale. Celle-ci, bordée de superbes rosiers jaunes « Anthony Meilland » et d' Osmanthus ilicifolius taillés en topiaire, accueille également une élégante gazelle en bronze réalisée en 1930 par Marguerite de Bayser-Gratry.

Square Alfred Capus
Superficie : 2 182 m²
Avenue du Maréchal Lyautey, boulevard Suchet
Métro : Porte d'Auteuil
Créé en 1934, ce square rend hommage à Alfred Capus (1857-1922) journaliste, romancier et dramaturge français. Sous un beau cèdre de l'Atlas, repose une plaque à la mémoire de Jozsef Antall père et fils, hommes d'état hongrois. Au centre du jardin, les enfants peuvent profiter d'une aire de jeux et de son bac à sable, tandis que les adultes se reposeront à l'ombre des marronniers en admirant le micocoulier de Provence, les plates-bandes de rosiers, et en s'étonnant devant « l'arbre au caramel » ( Cercidiphyllum japonicum).

Square Tolstoï
Superficie : 2 192 m²
Boulevard Suchet, avenue du Maréchal-Lyautey
Métro : Jasmin
Créé en 1934, ce square est un hommage à l'écrivain russe Léon Tolstoï (1828-1910), auteur du célèbre « Guerre et paix », dont le buste en marbre a été réalisé par Akop Gurdjan en 1955.
Un Gingko biloba, « Arbre aux 40 écus », côtoie tamaris et spirées qui apportent couleur et délicatesse, tandis que des marronniers à fleurs rouges (Aesculus carnea) et blanches (Aesculus hippocastanum) ombrent agréablement l'aire de jeux dédiée aux enfants de 2 à 8 ans. Les allées, ponctuées de bancs, encerclent la pelouse centrale bordée de massifs de rosiers buissons et grimpants (rouge flamboyant et blanc), et emmènent vers « Une femme et un enfant », belle fontaine de Charles Cassou (1934), qui apporte de la fraîcheur au square.

Square Alexandre 1er de Yougoslavie
Superficie : 3 329 m²
Place de Colombie, boulevard Lannes et avenue Louis-Barthou
Métro : Rue de la Pompe

Square Alexandre et René Parodi
Superficie : 23 595 m²
Boulevard de l'Amiral Bruix, place de la Porte Maillot
Métro : Porte Maillot
Alexandre Parodi (1901-1979), haut fonctionnaire, résistant et homme politique marqua profondément la vie politique française. Son frère, René Parodi (1904-1942), magistrat, fonda le journal Résistance. Arrêté par la Gestapo et torturé, ce dernier mourut à la prison de Fresnes en 1942. Ce square, planté de nombreuses essences d'arbres, rend hommage à ces deux compagnons de la Libération. Deux monuments honorent les mémoires du constructeur automobile Emile Levassor (1844-1897) et du maréchal Koenig (1898-1970). Le premier (1907), en pierre, est l'œuvre de Camille Lefebvre, d'après une esquisse de Jules Dalou. Le second, en acier, Vent des batailles (1984), est d'Albert Féraud. Le square est équipé d'une aire de jeux pour les enfants.

Jardin de l'Eglise Sainte-Jeanne de Chantal
Superficie : 2 797 m²
Place de la Porte de Saint-Cloud, boulevard Murat
Métro : Porte de Saint-Cloud
L'église Sainte-Jeanne-de-Chantal sert d'écrin à ce petit square créé en 1965. Jeanne Françoise Frémiot (1572-1641), épouse du baron de Chantal est la grand-mère de Madame de Sévigné. Elle fonda avec Saint François de Sales ce qui devait devenir l'ordre de la visitation.
On peut y voir de beaux cerisiers à fleurs, des tilleuls, des peupliers d'Italie, un chitalpa, un grenadier et des noisetiers pourpres. Des décorations florales changeantes et un massif de rosiers animent également ce jardin.

Jardin de la place Rodin
Superficie : 6 040 m²
Place Rodin, avenue Adrien Hébrard, avenue Léopold II
Métro : Ranelagh
Créé en 1972, face à « L'Age d'airain » (1877), première statue en bronze d'Auguste Rodin (1840-1917), ce jardin est un petit paradis pour les enfants. Jusqu'à 10 ans, ils pourront profiter de l'aire de jeux et de son bac à sable, et les plus grands, des tables de ping-pong.
A l'entrée, un curieux Sequoia sempervirens à trois troncs, attire le regard. Il côtoie ceanothes, cerisiers à fleurs, massifs de plantes vivaces ou saisonnières. Plus loin, une belle pelouse incite au farniente au soleil, tandis que tilleuls et érables apportent aux bancs une ombre bienveillante. .

Square Alexandre Soljenitsyne
Superficie : 16 125 m²
Place de la Porte-Maillot
Métro : Porte-Maillot
De forme ovale sur le terre-plein central situé en bordure du Palais des Congrès de la Porte Maillot, ce jardin aménagé en 1974 s'inscrit dans la perspective de l'Arc de Triomphe et de l'Arche de la Défense.
Des massifs arbustifs côtoient un alignement d'une centaine de tilleuls taillés en « plateau-rideau ».

Jardin de l'hôpital Sainte-Périne
Superficie : 30 000 m²
41, rue Mirabeau
Métro : Mirabeau
Beau jardin à l'anglaise, légèrement en cuvette, doté d'un théâtre de verdure et d'un belvédère, est planté d'arbres aux essences variées : platanes, érables, frênes, tilleuls, marronniers, auxquels s'ajoutent un sophora, un mûrier à papier, un cerisier de Sainte-Lucie, un nerprun… Les pelouses y sont libres d'accès (du 15 avril au 15 octobre) et accueillent de nombreuses collections de plantes.
Au XIIe siècle, ce parc faisait  partie du vaste domaine de campagne des moines de l'abbaye Sainte-Geneviève. Après la Révolution, le domaine connaît plusieurs propriétaires avant d'être morcelé et considérablement réduit. Il finit par échoir aux filles de la comtesse d'Aubusson qui le donnent à l'Assistance Publique, en 1858. L'institution Sainte Périne de Chaillot s'y établit alors. Le parc est concédé à la Ville de Paris en 1977, pour accueillir les habitants du quartier. Platanes, érables, frênes, tilleuls et marronniers, héritage de l'institution, côtoient environ soixante arbres d'essence exotiques tel un remarquable murier à papier, un arbre parasol ou encore un murier à feuilles de platanes. De beaux massifs fleurissent autour des multiples aires de jeux proposées aux enfants.

Square du Général Anselin
Superficie : 4 080 m²
Boulevard Lannes, avenue de Pologne
Métro : Porte Dauphine
Créé en 1977 en hommage au Général Anselin (1861-1916), ce square se singularise par sa végétation. Erables, bouleaux, aubépines ou robiniers donnent l'impression d'une promenade en sous-bois et hébergent d'ailleurs certaines espèces d'oiseaux comme le pic épeiche ou le roitelet huppé. Au printemps, ce sentiment champêtre est accru dès l'entrée où de nombreux bulbes offrent un spectacle ensoleillé. De belles allées sinueuses traversent ce jardin vallonné. Elles conduisent vers des tables de pique-nique, de jeux d'échec et de ping-pong, pour aboutir à un espace sportif doté d'une structure de basket et handball.

Square du Tchad
Superficie : 5 760 m²
8, avenue du Général Sarrail
Métro : Porte d'Auteuil
Planté de cerisiers à fleurs et de résineux.

Jardin de la Maison des Orphelins Apprentis d'Auteuil
Superficie : 3 356 m²
40, rue La Fontaine
Métro : Jasmin
Ombragé par de magnifiques marronniers, auxquels s'ajoutent un cèdre de l'Atlas, un cyprès de l'Arizona et un if.
En 1866, l'abbé Roussel fonde la Maison des Orphelins Apprentis d'Auteuil dont l'œuvre sera poursuivie par le père Brottier et qui est appelée aujourd'hui « Apprentis d'A uteuil. ».
Cette fondation reconnue d'utilité publique accueille, forme et aide des jeunes en difficulté à s'insérer dans la vie professionnelle. Son site historique comprend des bâtiments du début du 20e siècle, une chapelle construite en 1925 par l'a rchitecte Chailleux ainsi qu'un jardin. Celui-ci, ouvert, au public parisien en 1985,est planté de magnifiques marronniers, platanes, ifs, d'un cèdre de l'Himalaya et d'un cyprès de l'Arizona bleu. .

Jardin Jan Doornik
Superficie : 4 800 m²
Boulevard Flandrin, entre rue Dufrenoy et rue de Longchamp
Métro : Rue de la Pompe ou Porte Dauphine
Créé en 1990, ce jardin rend hommage à Jan Doornik (1905-1941) d'origine hollandaise, né à Paris. Compagnon de la Libération, il prit part de façon active à la seconde guerre mondiale. Exécuté au Mont Valérien, il est inhumé au cimetière du Père Lachaise.
Ce jardin qui dissimule la ligne du RER C, est un havre de paix où jeunes et adultes aiment venir se détendre. En le traversant, vous serez étonné par son aspect linéaire, urbain et son architecture minérale. Cette promenade vous emmènera au travers de plantations de vivaces, graminées, fougères, et même de bananiers ! Sa pergola de rosiers grimpants et ses treillages couverts de clématites aux couleurs chatoyantes ou pastelles, vous apporteront un sentiment de douceur, de bien-être. Et, au printemps, en longeant le mail de poiriers à fleurs, vous pourrez éprouver une sensation champêtre, tandis que les enfants s'a museront dans les aires de jeux dédiées aux 2/6 ans, tout au long de l'année.

Square Henri Collet
Superficie : 5 100 m²
22-30 rue Gros - 15 rue La Fontaine - 5 place du Docteur Hayem
Métro : Mirabeau, Jasmin ou RER C (Radio-France)
Le square du « Pré aux Chevaux » fut transformé en 1993 et rebaptisé Henri Collet (1885-1951), en hommage au compositeur et musicologue français, qui vécut longtemps dans le 16ème arrondissement, à l'origine du « groupe des Six » musiciens français (Auric, Durey, Honegger, Milhaud, Poulenc et Tailleferre). Evoquant l'ancien nom du square, une fontaine constituée de six têtes de chevaux, jaillit du mur surplombant un des bassins. Dans l'autre, trône une sculpture réalisée par Andràs Beck en l'honneur de son ami, compositeur et pianiste hongrois, Béla Bartòk (1181-1945), en contrebas d'un mur végétal planté d'un superbe Fremontodendron californicum déployant de belles fleurs jaunes, dès la fin du mois d'avril. Non loin, les enfants pourront s'amuser dans l'aire de jeux qui leur est dédiée.
Une allée pavée chemine le long de grandes vasques et de carrés fleuris de plantes saisonnières ou vivaces, rappelant un jardin de curé d'antan. Hortensias et bruyères côtoient érable plane 'Drummondii' et érable sycomore panaché, arborant des couleurs chatoyantes à l'automne. Au printemps, les panicules d'un Ehretia exhalent une odeur de noix de coco, tandis qu'en été, un Chitalpa exhibe de magnifiques grappes de fleurs roses. Plus loin, un bourdonnement d'abeilles vous signalera un Hovenia dulcis, « arbre à raisin japonais » très mellifère, dont la tige des fleurs devient charnue, brun-rouge, rappelant le raisin sec. Enfin, à l'automne, vous pourrez admirer les jolies baies virant du bleu porcelaine au bleu vif offertes par un Clerodendron.

Square des Poètes
Superficie : 17 500 m²
Avenue du Général Sarrail
Métro : Porte d'Auteuil
Pelouses, décorations florales et quelques beaux sujet d'arbres (dont un pin noir d'Autriche, un peuplier blanc et un amandier).
Ce square prolonge le jardin des serres d'Auteuil. Ses allées fleuries sont dédiées aux poètes, dont la prose est gravée sur une centaine de petites plaques. Les vers de Villon, Verlaine, Mallarmé, Molière, Boileau, Baudelaire …rythment cette promenade littéraire où l'on croise notamment les bustes de Victor Hugo, Théophile Gautier, Alexandre Pouchkine. Des grands cèdres, un beau noisetier pleureur et un gros platane ornent également ce square où les enfants peuvent profiter d'une aire de jeux et d'un bac à sable.

Parc de Passy
Superficie : 11 780 m²
Rue Marcel Proust
Métro : Passy
Aire de jeux pour les petits
Créé dans le cadre d'un programme immobilier, sur l'ancien site des Ministères du Transports, de l'Equipement et du Logement, ce jardin est surtout connu des habitants du quartier. Il est organisé autour d'une vaste pelouse. La floraison des prunus, des pommiers et poiriers décoratifs enchante le jardin au printemps. L'é té, glycines et clématites métamorphosent les 12 pergolas de l'a llée des arches fleuries qui aboutit à une gloriette. Ponctué de cyprès, un beau jardin méditerranéen très fleuri, invite au dépaysement. Les enfants peuvent profiter d'une aire de jeux de 200 m2. Ce parc fait partie des premiers jardins de la Ville de Paris à avoir été labellisés comme espace vert écologique.

Jardin des Serres d'Auteuil
Superficie : 52 100 m²
3, avenue de la Porte d'Auteuil, avenue Gordon-Bennett
Métro : Porte d'Auteuil
En savoir plus sur paris.fr
Créé par Jean-Camille Formigé (1845-1926), ce jardin historique est l'un des plus insolites de la capitale. Il associe l'élégance d'un jardin à la française, le charme d'une architecture du XIXe à l'exotisme des plantes tropicales, et fut également un lieu de production horticole jusqu'en 1968. Ce jardin est doté de nombreuses serres dont un groupe monumental, long de 99 m, accueillant un magnifique Palmarium culminant à 15,75 m, dans lequel oiseaux, carpes japonaises et plantes atypiques se côtoient. Il fait partie des quatre sites qui composent le Jardin Botanique de la Ville de Paris. Environ 5 500 espèces végétales de collection sont présentées sur l'ensemble du site. Le jardin est agrémenté d'arbres remarquables, comme un arbre aux 40 écus et un chêne liège, plantés en 1895, un ailanthe et un ptérocarya de chine, hauts de plus de 30 m. Son foisonnement floral est également remarquable : rosiers, pivoines, parterres fleuris… enchantent la promenade Il est enfin orné  d'œuvres telles que des mascarons provenant des ateliers d'Auguste Rodin, une fontaine parée du haut relief de la Bacchanale de Jules Dalou, quatre statues La muse Erato et ses compagnes et des vasques en fonte émaillée, datant du 19ème siècle.

Bois de Boulogne
Superficie : 846 hectares
Métro : Porte Maillot, Porte Dauphine ou Porte d'Auteuil
En savoir plus sur paris.fr

Parc de Bagatelle
Superficie : 240 900 m²
Bois de Boulogne : route de Sèvres à Neuilly, du Point du Jour à Bagatelle, des Lacs de Bagatelle
Métro : Pont de Neuilly et bus 43, 244
En savoir plus sur paris.fr

Pré-Catelan et Jardin Shakespeare
Superficie : 81 500 m²
Bois de Boulogne
Métro : Porte Maillot puis bus 244, arrêt Bagatelle Pré-Catelan
Véritable jardin au milieu des bois, le Pré-Catelan possède quelques arbres remarquables : un hêtre pourpre âgé de 200 ans environ, un sequoia, et surtout un chêne rouvre représentant l'espèce qui peuplait le bois de Boulogne autrefois.

Jardin d'Acclimatation
Superficie : 200 000 m²
Bois de Boulogne
Métro : Porte Maillot ou Les Sablons
Entrée payante

 
-->